LES CHIFFRES CLÉS

800 000 patients pris en charge

  • environ 460 000 insuffisants respiratoires et apnéiques,
  • 25 000 diabétiques relavant d'un traitement par pompe à insuline,
  • 18 000 malades nécessitant une nutrition entérale ou parentérale,
  • 250 000 personnes agées et dépendantes,
  • 100 000 personnes handicapées, 
  •  30 000 patients bénéficient chaque année de perfusion à domicile
 

2,935 milliards de dépenses remboursées par l'assurance maladie

  • 114,9 millions d'euros pour le titre IV consacré à l'achat et à la réparation des fauteuils roulants;
  • 2,820 milliards pour le titre I dédié au maintien à domicile.

En 2007, les dépenses du titre I se répartissaient selon la manière suivante:

  • 28% pour l'appareil respiratoire
  • 26% pour le métabolisme (diabète)
  • 20% pour le maintienà domicile
  • 15% pour la nutrition
  • 11% pour les aides à la vie et fauteuils roulants (location)

Les dépenses de la LPPR sont caractérisées par une croissance soutenue depuis le début de la décennie mais qui tend à s'infléchir :

  • + 9,2% entre 2000 et 2007 sur l'ensemble
  • + 11% sur les seuls produits et prestations financés sur l'enveloppe de ville entre 2007 et 2008 pour le régime général.
 

800 à 1000 infirmiers , principalement employés par les structures intervenants dans le domaine du respiratoire, de la perfusion ou encore dans la prise en charge du diabète.

200 à 250 diététiciens dont le rôle est essentiel dans l’accompagnement des patients diabétiques et de ceux bénéficiant de traitements de nutrition entérale.

120 à 150 pharmaciens, chargés règlementairement de garantir la dispensation de l’oxygène médicament, mais qui interviennent aussi ponctuellement sur d’autres prestations en cas de demande.